facebook

twitter

linkedin

youtube

instagram

viadeo

0632842074
Mon panier
Aucun article
>
logo-lautreface
» » Mon cher papier 10/11/2020
Mon cher papier   10/11/2020
Mon cher papier 10/11/2020

 Mon cher papier 

Le papier est le support du livre imprimé, sa matière première. C'est sur lui aussi que repose une (petite) partie de l'équation de sa rentabilité.

 

Les coûts d'impression d'un livre représentent entre 10 à 15 % de son prix et, dans certains cas, beaucoup plus : tout dépend de la qualité du papier, des illustrations mais aussi du nombre d’exemplaires tirés.

 

Le prix du papier, et en amont celui de la pâte qui sert à le fabriquer, répond pour une grande part aux fluctuations de la demande émanant de Chine. Celle-ci fait la pluie et le beau temps sur le marché à double titre : d’une part, elle consomme beaucoup de papier et carton pour les besoins propres de sa population ; d’autre part, elle importe de la pâte à papier – ainsi que des papiers et cartons à recycler (PCR) – en vue de fabriquer des emballages pour les biens qu’elle exporte. En 2017 et encore plus en 2018, le prix du papier a fortement augmenté, certains mois enregistrant des hausses de l’ordre de 12 à 13 % en rythme annualisé. Début 2019, le prix du papier a commencé à baisser sous l’effet du ralentissement économique chinois, plus généralement mondial, conjugué à l’annonce de restrictions à l’importation des PCR par la Chine. Coronavirus aidant, au mois d’août 2020, le prix du papier était revenu à son niveau de 2010.

 

L’observation statistique montre que le prix du livre suit avec un retard de 14 à 15 mois l’évolution du prix du papier, ce qui intuitivement correspond bien au temps nécessaire pour transformer le papier en une œuvre imprimée vendue en librairie. La bonne nouvelle est que le prix du livre papier pourrait baisser …. à moins, à moins que les éditeurs ne restaurent leur marge. Le gain à se partager entre lecteur et éditeur est cependant faible, de l’ordre de quelques dizaines de centimes d’euro : sur la base d’un livre potentiellement vendu 20 €, une baisse du prix du papier de l’ordre de 10 à 12 % telle qu’on a pu en observer sur la seconde partie de 2019 ne représente pas plus de 30 à 40 centimes en termes de baisse des coûts d’impression. La rentabilité économique d’un livre papier se joue donc ailleurs que sur ses coûts d’impression.

 

Source : Copacel (2019)calculs de l’auteur réalisés à partir des Séries chronologiques de l’INSEE.

 

Voir ici pour la version.pdf (graphique en sus).

 

 

Filtrer par